Le Sphinx et le Machu Pichu

Sur votre droite

Les pyramides

Sorties de nulle part

Au jour levant

Sur fond de sable

D’un calme plat.

 

Sur votre gauche

Machu Pichu

Surgi de nulle part

Un peu plus tard

Sur un sommet

Au beau milieu

De la cordillère.

 

Entre les deux

C’est le soleil

Qui fait le lien,

Foi de condor.

 

  Alors l’Inca Du bout de sa plume Salue le Sphinx Figé dans le temps Un peu avant Le grand Orient.   Si ces deux là Avaient vécu En même temps Peut être alors Une arche en pierre Se serait élevée De l’un à l’autre Pour se parler Et prendre le thé, Un nuage de sable Pincée de cendres, Feuille de coca…   Mais en ce jour Ne reste plus Que la fumée D’un arc en ciel Tandis qu’on dort Au temple mort.

Note: Ce texte peut être cité avec le nom de l'auteur mais en aucun cas utilisé à des fins commerciales. Lire Mentions Légales.


Page d'accueil