La femme en noir

Elle est sortie
Cette inconnue
Vêtue de noir
Pâle comme un linge.

Les yeux fermés,
Elle est soutenue…
Elle ne voit rien,
Elle ne dit mot.

C’est la souffrance
Qui monte au jour,
Elle n’a pas froid,
Elle ne sait pas,
Elle ne voit rien.

Dans la lumière
Elle s’est perdue
Voudrait se cacher
Mais c’est trop tard,
Je l’ai reconnue.



Elle a sa place, C’est bien comme ca, Je vais pas la tuer Elle s’enfoncerait Au fond du trou Mains en avant, Comme une aveugle. Je vais la garder La mettre à l’ombre Et je vais jouer Juste à côté, L’apprivoiser… Je vais lui donner Droit d’exister ; Plus de compte à rendre Elle peut souffler, Se reposer. 

Note: Ce texte peut être cité avec le nom de l'auteur mais en aucun cas utilisé à des fins commerciales. Lire Mentions Légales.


Page d'accueil